Zoom sur le métier de journaliste reporter d'images

Image Zoom sur le métier de journaliste reporter d'images

Le journaliste reporter d'image est fondamentalement un homme de terrain. C'est à lui en effet qu'incombe, comme son nom l'indique, la couverture en image de divers événements d'actualité. Pour le devenir, il est important d'avoir un certain nombre de compétences et d'être polyvalent. Faisons un focus sur ce métier et les conditions à remplir pour y accéder.

Quelles sont les missions dont il est chargé ?

Le journaliste reporter d'image ne s'aventure pas en terre inconnue. Avant d'y intervenir en effet, il effectue déjà des enquêtes pour bien la connaître. Ce n'est qu'après qu'il y vient, la plupart du temps, muni d'une caméra et d'un micro pour une capture en temps réel des actualités en vue d'une transmission directe ou d'une transmission en différé après une opération de montage.

Il se charge également des prises de son et de la préparation et de la réalisation des entretiens. Pour la finalisation de son reportage, il effectue également des travaux de commentaires en prenant un temps suffisant pour cela en studio. Il doit être capable d'émettre les informations d'une manière juste et d'une façon actualisée. Il lui faudra, parfois, mener des négociations pour pouvoir capter des images, notamment dans les zones sensibles.

Quelles sont les qualités à avoir pour exercer ce métier ?

Le journaliste reporter est souvent dépêché dans l'urgence pour la couverture d'importants évènements d'actualité. Il devra ainsi avoir une grande capacité d'adaptation à toutes les situations, même les plus risquées. Il devra également être apte à s'opérer en solo et se montrer autonome à n'importe quelle situation.

Il lui faut aussi une importante familiarité avec les systèmes audiovisuels et de traitement d'image existante et, d'une façon plus globale, une capacité de maîtriser les innovations technologiques liées à son champ d'intervention. À toutes ces qualités, il faut ajouter sa curiosité, sa détermination à proposer à chaque fois des reportages sur des sujets originaux et novateurs, son importante culture générale, son ouverture d'esprit et ses bonnes conséquences en langues étrangères.

Quelles sont les formations existantes pour accéder à ce métier ?

Pour faciliter votre accès au métier de journaliste reporter d'image, il vous est conseillé de s'engager dans un cursus relatif au journalisme audiovisuel. À noter que 14 formations proposées sur le sol français jouissent de la reconnaissance de la Commission paritaire nationale de l'emploi des journalistes ou CPNEJ et constituent ainsi de bonnes options pour acquérir toutes les compétences requises pour l'exercice de ce métier.

Les plus connues d'entre elles sont proposées par l'École de journalisme de Sciences Po, le CFJ de Paris et l'EJCAM de Marseille. Elles ne sont cependant pas accessibles aux candidats n'ayant pas seulement un bac, qui eux, feront mieux de demander l'admission aux formations IUT de Tours, de Lannion et de Cannes. Pour pouvoir prétendre aux autres formations en effet, il faut déjà être titulaire d'une licence pro aux métiers de l'information, du journalisme et de la presse, et même d'un master en journalisme.

Quid des débouchés et des perspectives d'évolution

Une bonne partie des journalistes reporters opèrent au sein des chaînes télé. Seule une fraction très réduite travaille dans des agences de presse audiovisuelles ou des sociétés de production. Au début, la plupart des reporters d'image s'exercent en tant que pigiste, un statut qui leur permet d'obtenir 80 à 150 euros pour chaque reportage.

Ce n'est qu'après qu'ils puissent prétendre à un CDD, voire un CDI, leur donnant la possibilité de gagner mensuellement jusqu'à 2300 euros. Rien ne leur empêche, après plusieurs années d'expérience, d'évoluer vers un autre métier plus rémunérateur, celui de journaliste spécialisé en réalisation de documentaire.